Podcasts

Le drame de Kerkenna

L’organisation internationale pour les migrations s’attend à un très lourd bilan après le naufrage d'un bateau au large de la Tunisie dimanche. Il pourrait dépasser les 110 morts. Selon des rescapés, plus de 180 migrants étaient à bord, des Tunisiens en majorité. 68 ont été secourus et 60 corps ont été récupérés. D’après l’OIM, plus de 1900 Tunisiens sont arrivés en Italie au cours des 4 premiers mois de 2018.  C’est 8 fois plus que durant la même période l’année dernière. Le premier ministre tunisien l’admet : ce sont des raisons sociales ainsi que la frustration et le désespoir qui ont poussé ces jeunes à tenter de rejoindre l’Europe. Cette prise de consience n’est qu’une première étape nous dit il  Messaoud Romdani, co-fondateur du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux. Messaoud Romdani, co-fondateur du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, par ailleurs membre du comité directeur du réseau Euromed pour les droits de l’Homme.

L’organisation internationale pour les migrations s’attend à un très lourd bilan après le naufrage d'un bateau au large de la Tunisie dimanche. Il pourrait dépasser les 110 morts. Selon des rescapés, plus de 180 migrants étaient à bord, des Tunisiens en majorité. 68 ont été secourus et 60 corps ont été récupérés. D’après l’OIM, plus de 1900 Tunisiens sont arrivés en Italie au cours des 4 premiers mois de 2018.  C’est 8 fois plus que durant la même période l’année dernière. Le premier ministre tunisien l’admet : ce sont des raisons sociales ainsi que la frustration et le désespoir qui ont poussé ces jeunes à tenter de rejoindre l’Europe. Cette prise de consience n’est qu’une première étape nous dit il  Messaoud Romdani, co-fondateur du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux. Messaoud Romdani, co-fondateur du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, par ailleurs membre du comité directeur du réseau Euromed pour les droits de l’Homme.
06 juin 2018