Emissions culturelles

Chems-Eddine Hafiz, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, invité de la Bibliothèque de Radio Orient

Chems-Eddine Hafiz, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, invité de la Bibliothèque de Radio Orient.  Il publie "Le manifeste contre le terrorisme islamiste", aux éditions Erick Bonnier.  Emission diffusée le samedi 11 septembre 2021 Présentation de l'éditeur : C’est un livre événement ! Accusés de demeurer silencieux face à l’horreur, des imams et des représentants du culte musulman ont pourtant condamné la violence islamiste, mais leurs voix sont restées cependant inaudibles. Par manque d’écho médiatique ? Par un manque d’intérêt de la part des médias ? En raison du caractère parfois alambiqué des condamnations ? Les extrémistes auraient-ils saturé l’espace médiatique et étouffé la voix des musulmans qui veulent vivre dans la sérénité ? Ce manifeste s’illustre par sa clarté. Tout en condamnant sans ambages cette violence faite au nom de l’islam, il reprend des textes religieux qui réprouvent la violence. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris étale ici ses convictions humanistes et partage ses vues universalistes favorables à un islam ouvert, moderne, progressiste et, surtout, pacifique. Ce texte qui est une véritable ode à la fraternité humaine arrive à point nommé et interpelle une opinion mondiale sidérée de constater que, vingt ans plus tard, ceux qui étaient partis punir le terrorisme dans son fief afghan quittent cette région qui risque de basculer dans un scénario de chaos inextricable. Vingt ans après les attentats du 11 septembre 2001, ce manifeste contredit ainsi toutes les thèses conspirationnistes qui promeuvent l’amalgame entre les extrémistes et l’ensemble des musulmans et prend à contre-pied les fatalistes qui estiment que la violence formerait, d’une certaine manière, l’ADN de la religion musulmane

Chems-Eddine Hafiz, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, invité de la Bibliothèque de Radio Orient. 

Il publie "Le manifeste contre le terrorisme islamiste", aux éditions Erick Bonnier. 

Emission diffusée le samedi 11 septembre 2021

Présentation de l'éditeur :

C’est un livre événement ! Accusés de demeurer silencieux face à l’horreur, des imams et des représentants du culte musulman ont pourtant condamné la violence islamiste, mais leurs voix sont restées cependant inaudibles. Par manque d’écho médiatique ? Par un manque d’intérêt de la part des médias ? En raison du caractère parfois alambiqué des condamnations ? Les extrémistes auraient-ils saturé l’espace médiatique et étouffé la voix des musulmans qui veulent vivre dans la sérénité ?

Ce manifeste s’illustre par sa clarté. Tout en condamnant sans ambages cette violence faite au nom de l’islam, il reprend des textes religieux qui réprouvent la violence. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris étale ici ses convictions humanistes et partage ses vues universalistes favorables à un islam ouvert, moderne, progressiste et, surtout, pacifique. Ce texte qui est une véritable ode à la fraternité humaine arrive à point nommé et interpelle une opinion mondiale sidérée de constater que, vingt ans plus tard, ceux qui étaient partis punir le terrorisme dans son fief afghan quittent cette région qui risque de basculer dans un scénario de chaos inextricable.

Vingt ans après les attentats du 11 septembre 2001, ce manifeste contredit ainsi toutes les thèses conspirationnistes qui promeuvent l’amalgame entre les extrémistes et l’ensemble des musulmans et prend à contre-pied les fatalistes qui estiment que la violence formerait, d’une certaine manière, l’ADN de la religion musulmane

14 septembre 2021